transforLML

En cette période de grande urgence écologique, notre projet scolaire, le Projet d’établissement scolaire transforLmL, souhaite contribuer au cours des trois prochaines années à la réalisation des objectifs fixés par les Nations unies en matière de développement durable et de promotion de la science.

Nous voulons provoquer un changement d’attitude de “Quelque chose doit changer !” à “Je change quelque chose !” dans notre communauté scolaire.

Maintenant que les jeunes sont plus que jamais engagés dans les questions climatiques, nous aimerions profiter de l’enthousiasme de nos jeunes pour établir un mode de vie durable dans notre école.

En nous appuyant sur les trois piliers de la durabilité – écologie, économie et questions sociales – nous voudrions apprendre à nos étudiants, d’une part, à agir de manière écologique (ne pas consommer plus de ressources que ce qui peut être produit dans la même période) et à manipuler les ressources naturelles avec précaution et, d’autre part, nous voudrions leur enseigner l’idée économique de base (pas de profit maximum, mais orientation vers une existence à long terme de l’entreprise) ainsi que la composante sociale de la responsabilité de nos propres actions envers nos semblables.
Nous souhaitons accompagner les élèves dans leur développement pour qu’ils deviennent critiques, ouverts, indépendants, passionnés de nature et de sciences.

Par ailleurs, nous souhaitons préparer la communauté scolaire au nouveau bâtiment scolaire du Kirchberg, qui sera construit selon les principes de l’économie circulaire (neutre sur le plan énergétique et neutre sur le plan du C02).

Nous proposons certains ateliers (d’autres seront ajoutés) pour créer une conscience environnementale et promouvoir l’action et l’apprentissage durables :

L’ATELIER DE RÉPARATION

L’atelier de réparation vise à permettre aux élèves d’aborder le thème de l’évitement des déchets et de s’y attaquer activement.

À cette fin, les équipements anciens/non utilisés défectueux sont réparés et transmis à d’autres afin d’éviter la production de déchets.

Les réparations effectuées sont gratuites. Les pièces de rechange doivent cependant être payées.
En outre, les appareils défectueux peuvent être donnés par toutes les parties intéressées pour soutenir cette idée. Le produit de la vente de ces appareils réparés sera versé à une organisation caritative.

L’ATELIER BUSY BEE

Une « station de recherche sur les abeilles » a été créée sur le terrain de l’école du LML.

Les étudiants intéressés par les problèmes scientifiques et environnementaux apprennent les méthodes de pratique de l’apiculture, apprennent à surveiller une colonie d’abeilles pendant l’année et apprennent à effectuer des analyses de résidus de manière indépendante à l’Institut des sciences du Luxembourg (LIST).

En outre, les élèves apprennent à étudier les questions de manière scientifique en acquérant des connaissances spécialisées et techniques.

Share n’care

Depuis l’année scolaire 2019/2020, une plateforme digitale, axée sur l’économie du partage a été créée par les élèves de la section GCG. Les élèves gèrent ce site et peuvent ainsi mettre en œuvre les compétences acquises en classe, tout en développant leurs compétences au niveau du travail en groupe, et de la digitalisation.

Le site est utilisé par la communauté scolaire du LML et favorise les nouveaux modes de consommation.

Share n’care permet à partager entre élèves et personnel du lycée l’usage et la consommation de produits, d‘équipements et de services.

www.sharencarelml.com

This post is also available in: Anglais